M. Ficheux, président de l’Unavie, nous parle des groupements associatifs et de l'Unavie

Publié le 27 juillet 2007

En 1970, j’ai reçu un collaborateur de Capma & Capmi qui était envoyé par une de mes connaissances pour me proposer un contrat retraite. J’étais intéressé parce que j’avais déjà des contrats d’assurance vie. En effet, mon père, décédé en 1949, était sans protection sociale et nous avons réglé d’énormes droits de succession... Dès lors, mon frère, ma sœur et moi-même avons souscrit des assurances sur la vie. J’ai donc pris mon premier contrat retraite à la Capma en 1970. Deux ans plus tard, la même personne est revenue chez moi et j’ai souscrit un nouveau contrat pour mon épouse. Rien de tel n’existait alors à la Mutualité agricole.

En 1973, cette personne est venue une troisième fois et m’a dit qu’il faudrait que je crée une délégation de la Capma dans le Pas-de-Calais. J’avais été choisi en raison de mon relationnel auprès des agriculteurs. Il m’a remis une liste de personnes à contacter, des adhérents de la Capma représentatifs du monde agricole (administrateurs de CETA, de groupements de vulgarisation, etc.). C’est ainsi que nous sommes allés chercher des agriculteurs dont les pères avaient une envergure nationale pour créer le groupement des sociétaires Capma & Capmi de Flandres-Artois.

Depuis cette date, nous essayons, avec les administrateurs, de promouvoir la mutuelle à travers des actions locales et par le bouche-à-oreille.


Monceau Assistance

Accéder à mon espace personnel

     

Accéder à l'espace présidents

     

Nous rencontrer

     

Les sociétés du groupe Monceau Assurances adhèrent à plusieurs fédérations professionnelles